Pharmacie Hibon - Flux RSS de conseils santé Les conseils santé de Pharmacie Hibon et dossiers sur les maladies et pathologies les plus courrantes. https://pharmaciehibon.pharmacorp.fr/conseils Fri, 12 Jul 2024 12:13:30 +0200 <![CDATA[Les conséquences de l'exposition des jeunes enfants aux écrans]]>  

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) avait publié un premier avis sur les risques de l’exposition aux écrans en décembre 2019. À la suite de la pandémie, les mesures prises pour réduire la propagation de la Covid-19 ont augmenté la surconsommation et la dépendance aux écrans. La rentrée scolaire approche, c’est l’occasion de se préparer à repartir sur de bonnes bases afin d’éviter le décrochage scolaire.

 

Que dit la science ?

Pour le moment il n’y a pas assez de recul pour connaître précisément les effets à long terme d’une exposition précoce et intensive aux écrans. Cependant l’exposition excessive aux écrans dès le plus jeune âge peut être associée à des troubles de la mémoire, du sommeil ou de l’attention. L’isolement social, la dépression, le manque d’activité physique ou encore l’obésité sont des effets potentiels qu’il vaut mieux prévenir.

 

Qu’est-ce que le Haut Conseil de la Santé Publique recommande ?

Les écrans sont à proscrire avant l’âge de 3 ans, et les écrans 3D avant l’âge de 5 ans. Ne pas laisser d’écran dans la chambre des enfants et ne pas les autoriser à regarder les écrans 1h avant qu’ils aillent se coucher. Accompagner la consommation en fonction du type d’écran, de l’âge de l’enfant et des contenus (protéger des contenus inadaptés). Trouver le bon équilibre entre l’autorisation et l’interdiction aux écrans, et limiter le temps d’utilisation pour continuer à faire d’autres activités (fixer à l’avance le temps d’écran autorisé et se rendre disponible pour proposer d’autres activités). Renseignez-vous pour être capable de repérer les signes d’une utilisation excessive. Il recommande de renforcer dans le milieu scolaire l’apprentissage de la verbalisation des émotions des enfants suscitées par les images.

Il n’est pas trop tard pour remettre les bonnes utilisations en place, vous pouvez vous faire aider et vous pouvez consulter le site www.internetsanscrainte.fr qui vous donne de nombreux conseils.

 

Source :

https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapportsDomaine?clefr=759

https://www.internetsanscrainte.fr

Photo de Patricia Prudente sur Unsplash

Dr Elodie Duquenne

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/696-les-consequences-de-lexposition-des-jeunes-enfants-aux-ecrans
<![CDATA[4 remèdes naturels contre le rhume]]>  

Les infections dues au rhume sont si répandues que très peu de gens y échappent chaque hiver. Le rhume est une infection virale bénigne des voies respiratoires supérieures qui comprennent le nez, les voies nasales et la gorge. Il existe plus de 200 virus pouvant provoquer un rhume, les bactéries ne sont donc pas responsables des rhumes, c’est pourquoi la prise d’antibiotique n’est pas un traitement efficace contre le rhume. Voyons 4 remèdes naturels et efficaces pour lutter contre le rhume.

 

Nettoyage du nez à l’eau salée

Le sel de mer est un excellent décongestionnant des fosses nasales. Pour la technique maison, diluer une cuillère à café de gros sel et utiliser un lave-nez, sinon vous trouverez des sprays à l’eau de mer chez votre pharmacien.

 

Inhalation avec des huiles essentielles

La chaleur que procurent les inhalations empêche la multiplication des virus, c’est un bon moyen pour venir à bout de votre rhume. Pour la technique maison, versez de l’eau bouillie dans un récipient et mettez la tête recouverte d’une serviette au-dessus du récipient, sinon vous trouverez des inhalateurs chez votre pharmacien. Diluez quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié dans votre eau, il a une action antivirale et décongestionnante qui facilite la respiration.

 

Boire des tisanes

Les tisanes sont des véritables remèdes pour booster les défenses immunitaires et combattre le rhume. Il existe plusieurs plantes pour soigner les maux du rhume, on pourra citer le gingembre (antiviral, soigne les maux de gorge) et le thym (antiseptique naturel).

 

Faire des grogs

Cette astuce de grand-mère est d’une efficacité redoutable. Pour la recette, faite bouillir une tasse d’eau, ajouter 1 cuillère à soupe de miel, 1 de rhum ambré, et le jus d’un ½ citron. Petit conseil, le boire bien chaud.

Vous voilà prêt pour combattre de façon naturelle les prochains rhumes !

 

Source :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rhinopharyngite-adulte/traitement-medical

Dr Elodie Duquenne

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/695-4-remedes-naturels-contre-le-rhume
<![CDATA[Santé mentale de l'enfant : le droit au bien être]]>  

La Défenseure des droits (DDD), Claire Hédon, a publié un rapport à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant sur le défaut de prise en charge des troubles de santé mentale et les manquements aux droits qui en découlent chez lui. La crise épidémique de Covid-19 des 2 dernières années a malheureusement contribué à aggraver ces effets. Claire Hédon cite que « la santé mentale des enfants est un véritable enjeu de société pour nos enfants aujourd’hui comme pour les adultes qu’ils seront demain ». De plus, elle rappelle que dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) l’enfant devient titulaire de l’ensemble des droits de l’homme dès sa naissance. Afin de préparer au mieux ce rapport et de proposer des solutions, des centaines de jeunes et d’enfant ont été interrogés.

 

Quel est le retour des jeunes et des enfants interrogés ?

Ils évoquent principalement les souffrances vécues à l’école dûes aux harcèlements, aux difficultés ou aux pressions scolaires. La crise sanitaire a également eu un impact lourd sur leur quotidien avec les restrictions d’accès aux centres culturels, sportifs et de loisirs, le port du masque et l’atmosphère d’incertitude toujours présent (angoisse, stress, dépression…). Ces effets sont d’autant plus difficiles pour les enfants déjà en situation de vulnérabilité (pauvreté, maladie, handicap).

 

Quelles sont les propositions de la défenseure des droits ?

Claire Hédon propose de développer des espaces d’écoute et d’attention à l’expression des enfants dans tous les lieux qui composent leur quotidien et en particulier à l’école. Elle conseille le renforcement de l’accompagnement proposé aux parents par l’intermédiaire des PMI (Protection maternelle et infantile), celles-ci ayant déjà pour rôle d’assurer la protection sanitaire de la mère et de l’enfant. Il est indispensable d’investir massivement et le plus tôt possible pour développer les offres de prise en charge et d’accompagnement des jeunes, des enfants et de leurs parents.

 

Source :

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/rae21-num-28.10.21_01access.pdf

Dr Elodie Duquenne

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/694-sante-mentale-de-lenfant-le-droit-au-bien-etre
<![CDATA[Comment calmer un gros coup de soleil ?]]>

  1. Rincez à l'eau claire rapidement s'il y a du sable ou du sel. Des huiles de douche apaisantes sont à favoriser. Tamponnez à l'essuyage.
  2. Appliquez en quantité des émollients ou des gels spécifiques coup de soleil et remettez-en régulièrement.
  3. Si nécessaire, prenez des antalgiques. Évitez de frotter la peau affectée, pour ne pas aggraver l'irritation et prolonger la guérison. 
  4. Portez des vêtements amples en tissus doux pour éviter tout contact irritant avec la peau.
  5. Restez hydraté en buvant beaucoup d'eau tout au long de la journée. Cela aidera à prévenir la déshydratation et à favoriser la guérison de la peau.
  6. Évitez toute exposition supplémentaire au soleil jusqu'à ce que la peau soit complètement guérie. 
]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/691-comment-calmer-un-gros-coup-de-soleil
<![CDATA[Comment gérer la déshydratation ?]]>

  1. Soyez conscient des signes et symptômes de la déshydratation (soif intense, bouche sèche, peau sèche, fatigue, étourdissements…).
  2. Si vous ressentez ces signes, commencez à boire de l'eau immédiatement. Buvez toutes les 15 à 20 min pour vous réhydrater.
  3. Limitez les boissons diurétiques telles que le café, le thé noir, l'alcool et les sodas.
  4. Si vos symptômes sont sévères, vous pouvez boire des solutions de réhydratation orale.
  5. Si c'est à cause de la chaleur, cherchez un endroit frais et ombragé pour vous reposer. 
  6. Si vos symptômes sont graves (étourdissements persistants, incapacité à uriner, perte de conscience), consultez immédiatement un professionnel de santé.
]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/688-comment-gerer-la-deshydratation
<![CDATA[Gérer sa déshydratation pendant les mois chauds : signes, symptômes et solutions]]> Lorsque les températures grimpent, notre corps est plus susceptible de se déshydrater. Comprendre la déshydratation, reconnaître ses signes et savoir comment la prévenir est essentiel pour rester en bonne santé. Cet article vous guide à travers les différentes étapes pour gérer efficacement votre hydratation pendant les mois chauds.

Comprendre la déshydratation

Qu'est-ce que la déshydratation ?

La déshydratation survient lorsque le corps perd plus de liquides qu'il n'en absorbe, perturbant ainsi ses fonctions normales. L'eau est vitale pour de nombreux processus corporels, tels que la régulation de la température, la lubrification des articulations et le transport des nutriments. Sans une hydratation adéquate, ces fonctions peuvent être compromises, entraînant divers problèmes de santé.

Pourquoi sommes-nous plus vulnérables en été ?

En été, la chaleur intense et une activité physique accrue augmentent la transpiration, principal mécanisme de refroidissement du corps. Cette perte d'eau rapide doit être compensée par une consommation adéquate de liquides. De plus, les environnements climatisés, bien que rafraîchissants, peuvent également contribuer à une déshydratation subtile en asséchant l'air ambiant. Il est crucial de rester vigilant et de boire régulièrement pour éviter les effets néfastes de la déshydratation.

Reconnaître les signes et symptômes de la déshydratation

Signes précoces de la déshydratation

Les premiers signes de déshydratation peuvent être discrets, mais il est important de les reconnaître pour réagir rapidement. Une sensation de soif accrue et une bouche sèche sont souvent les premiers indicateurs. De plus, une urine de couleur foncée peut signaler un manque d'hydratation, car elle est plus concentrée. La fatigue et une légère faiblesse sont également courantes, car le corps lutte pour maintenir ses fonctions normales avec moins de liquide. Les maux de tête, résultant d'une diminution du volume sanguin, et les étourdissements, causés par une circulation sanguine réduite, sont d'autres signes précoces à surveiller.

Symptômes avancés de la déshydratation

Lorsque la déshydratation n'est pas corrigée, les symptômes peuvent devenir plus graves et nécessiter une attention médicale. Une peau qui manque d'élasticité et reste pincée après une pression est un indicateur avancé. Un rythme cardiaque rapide et une respiration accélérée peuvent se manifester alors que le corps tente de compenser la perte de liquide. La confusion et l'irritabilité, causées par une diminution des fonctions cognitives, sont des signes alarmants. L'absence de sueur, signalant un risque accru de coup de chaleur, et les crampes musculaires douloureuses dues à la perte d'électrolytes, sont des symptômes critiques. Enfin, une baisse de la pression artérielle peut entraîner des étourdissements et des évanouissements, nécessitant une intervention immédiate.

Prévenir et traiter la déshydratation

Mesures préventives

Pour éviter la déshydratation, il est essentiel de boire régulièrement, même sans sensation de soif. L'eau est la meilleure option, mais les boissons contenant des électrolytes peuvent également être bénéfiques, surtout après une activité physique intense. Évitez les boissons alcoolisées et celles riches en caféine, car elles peuvent augmenter la déshydratation. Porter des vêtements légers et respirants et limiter les activités extérieures pendant les heures les plus chaudes de la journée sont également des mesures importantes.

Interventions en cas de déshydratation

Si des signes de déshydratation apparaissent, il est crucial d'agir rapidement. Augmentez immédiatement la consommation de liquides, de préférence avec des solutions de réhydratation orale disponibles en pharmacie. Reposez-vous dans un endroit frais et ombragé pour réduire la perte de liquide par transpiration. En cas de symptômes avancés comme confusion, absence de sueur ou évanouissement, consultez immédiatement un professionnel de santé ou rendez-vous en pharmacie pour des conseils et un traitement approprié.

La gestion de l'hydratation pendant les mois chauds est essentielle pour maintenir une bonne santé et prévenir des complications graves. En comprenant les signes et les symptômes de la déshydratation et en prenant des mesures préventives, vous pouvez profiter de l'été tout en restant hydraté et en bonne santé. Pour des conseils personnalisés et des solutions de réhydratation, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien, qui saura vous guider dans le choix des produits adaptés à vos besoins.

 

Sources : 

https://www.ameli.fr/assure/sante/urgence/pathologies/deshydratation 

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/reconnaitre-signes-deshydratation

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/686-gerer-sa-deshydratation-pendant-les-mois-chauds-signes-symptomes-et-solutions
<![CDATA[Tout savoir sur les moustiques]]> A cause de la chaleur et de l’humidité, les moustiques sont de retour. L’humidité permet aux œufs pondus de se développer en se nourrissant de bactéries et de planctons présents dans les eaux stagnantes. La chaleur aide les larves à avoir leurs développements jusqu’au stade adulte. Lors des saisons printemps/été, l’œuf devient adulte en 12 à 20 jours si la température moyenne est de 20°C. Toutes les régions qui cumulent les 2 caractéristiques (pluie + chaleur), peuvent connaître une invasion de moustiques.

Quels sont les moustiques dangereux en France ?

Certains moustiques peuvent être dangereux car ils sont capable de transporter des virus, on dit qu’ils sont « vecteur ». Lorsque le moustique pique un être (animal ou humain) contaminé par un virus, il devient lui-même infecté et peut transmettre le virus à chaque nouvelle personne ou animal qu’il pique.

Il existe 3 espèces de moustiques dangereuses en France :

  • Les moustiques du genre Aedes (communément appelé « moustique tigre ») peuvent transmettre la dengue et le chikungunya, notamment dans les DOM TOM

  • Les moustiques du genre Anophèles sont vecteurs du paludisme. Présent aussi en métropole, il ne transmet plus le Paludisme dans l’hexagone

  • Les moustiques du genre Culex sont capables de transmettre le virus du Nil occidental. Bien que présent sur le territoire, il n’y a pas cette maladie en France.

Que peuvent entraîner les piqûres de moustiques ?

Dans la plupart des cas, les piqûres sont bénignes, mais le moustique tigre est vecteur de maladies tropicales comme la dengue, le chikungunya, le zika ou le virus du Nil occidental. La dengue et le chikungunya peuvent aller jusqu’à la mort ou être à l’origine de complications ou d’aggravation des symptômes.

Comment anticiper l'invasion des moustiques ?

Les moustiques pondent dans les eaux stagnantes (marécages, creux d’arbres, vieux pneus…). Un sol trop humide suite à de fortes pluies ou de façon accidentelle (une inondation ou des travaux) peut aussi être un lieu de ponte.

Il est donc important d’éliminer tous les lieux qui pourraient être propices à la ponte chez soi :

  • Évacuer les eaux qui ont tendance à s’accumuler dans les gouttières,

  • Vérifier que les conduits d’eau ne soient pas obstrués,

  • Jeter tout objet qui pourrait retenir de l’eau dans l’environnement extérieur (pneus usagés, boîtes de conserves, vases, bidons, poubelles non fermées, brouettes…),

  • Renouveler l’eau des vases au moins une fois par semaine,

  • Défricher et nettoyer les terrains vagues,

  • Vérifier qu’il n’y ait pas de stagnations d’eau dans les assiettes des sous pots de fleurs,

  • Pour les récipients impossibles à vider comme les puits ou les collecteurs d’eau non couvert, mettre une toile de moustiquaire par dessus ou recouvrir d’une fine couche d’huile (les larves ne pourront plus respirer et mourront).

Comment se protéger des piqûres de moustiques à la maison ? 

  • Vous pouvez vous munir d'une raquette électrique afin de les tuer facilement

  • Utilisez des prises ou des produits plus naturels comme des huiles essentielles de citronnelle, thym ou citron...

  • Vous êtes systématiquement piqué ? Vous pouvez mettre des sprays ou crèmes anti-moustiques sur tout votre corps, ou porter un bracelet anti-moustiques. Utilisez des répulsifs biocides validés dans les zones les plus infestés

Si vous êtes dans une région infestée, l’OMS recommande d’éviter de sortir au lever ou au coucher du jour, de porter des vêtements amples et de couleurs claires couvrant tout le corps, de dormir sous la protection d’une moustiquaire imprégnée et/ou de mettre un diffuseur d’insecticide dans la chambre. Pour l’usage des répulsifs, ceux qui renferment du DEET, de l’IR3535 ou de l’Icaridine sont les plus efficaces. 

Cartographie de la présence des moustiques en France

Vous pouvez consulter le site https://vigilance-moustiques.com où vous aurez de nombreuses informations en ce qui concerne le moustique en France et dans le monde. Sur ce site vous pouvez également signaler des cas suspects ou dangereux de retenues d’eau accidentelles et de foyer de piqûres de moustiques avérés.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien : il vous aidera à trouver le moyen le plus adapté à votre situation (âge…) pour protéger votre famille et votre maison.

 

Source :

https://vigilance-moustiques.com

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/450-tout-savoir-sur-les-moustiques
<![CDATA[Comment protéger sa peau du soleil ?]]> Protéger sa peau du soleil est essentiel pour prévenir les coups de soleil, le vieillissement prématuré et les risques de cancer de la peau. Cet article vous offre des conseils pratiques pour une protection solaire optimale, en tenant compte des recommandations des professionnels de la santé. 

Les mesures de protection physique

Vêtements et accessoires de protection

Pour minimiser l'exposition directe aux rayons UV, il est crucial de choisir des vêtements adaptés. Optez pour des vêtements longs et légers, de couleur claire, qui couvrent vos bras et vos jambes. Les chapeaux à larges bords sont également indispensables pour protéger votre visage et votre cou. En outre, portez des lunettes de soleil avec une protection UV pour protéger vos yeux des rayons nocifs.

Pour une protection encore plus efficace, préférez des vêtements fabriqués avec des tissus à indice de protection UV (UPF). Ces tissus sont conçus pour bloquer une grande partie des rayons UV, offrant ainsi une barrière supplémentaire contre les dommages causés par le soleil.

Éviter les heures les plus chaudes

Il est également important de planifier vos activités en extérieur en fonction de l'intensité du soleil. Les rayons UV sont les plus puissants entre 10 h et 16 h. Limitez donc vos sorties durant cette période ou cherchez l'ombre autant que possible. Utilisez des parasols, des tentes ou d'autres structures protectrices pour créer des zones ombragées et ainsi réduire votre exposition directe au soleil.

Utilisation de produits solaires

Préparation aux expositions et au bronzage

Lorsqu’il y a du soleil et afin de s’en protéger, la peau synthétise un pigment, la mélanine qui remonte sur la surface extérieure de la peau et donne cette coloration que beaucoup aime. Les mélanocytes qui produisent cette mélanine ont besoin d’éléments nutritifs pour être efficaces et certains compléments alimentaires les apportent. Pris 1 à 2 mois avant l’exposition, les pigments naturels et antioxydants de ces compléments peuvent alors favoriser un joli hâle et protéger la peau de lucite ou allergie aux soleil. 

Crèmes solaires adaptées

L'application de crème solaire est une étape essentielle pour protéger votre peau des effets néfastes du soleil. Choisissez une crème solaire à large spectre avec un indice de protection solaire (SPF) adapté. En effet, chacun va avoir une capacité différente à se protéger du soleil. Une peau claire sera plus facilement brûlée qu’une peau pigmentée. Par contre, toutes les peaux restent sensibles aux UVA qui sont plus pénétrant et responsables du vieillissement précoce et des cancers.

Appliquez généreusement la crème solaire sur toutes les parties exposées de votre corps avant de sortir. N'oubliez pas de renouveler l'application toutes les deux heures, ainsi qu'après la baignade ou en cas de transpiration excessive.

Les pharmaciens peuvent vous conseiller sur le choix de la crème solaire la mieux adaptée à votre type de peau et à vos activités. Certains produits sont spécialement formulés pour les peaux sensibles ou pour les enfants, offrant ainsi une protection optimale pour toute la famille.

Produits après-soleil et hydratation

Après une exposition au soleil, il est crucial de prendre soin de votre peau pour apaiser et hydrater les zones affectées. Utilisez des lotions après-soleil contenant des ingrédients apaisants comme l'aloe vera ou le calendula. Ces produits aident à calmer les irritations et à réparer la peau endommagée par les rayons UV.

L'hydratation joue également un rôle clé dans la protection de la peau. Assurez-vous de boire suffisamment d'eau tout au long de la journée pour maintenir une bonne hydratation de votre peau et de votre corps. Une peau bien hydratée est plus résistante aux agressions extérieures et récupère plus rapidement après une exposition solaire.

Services de votre pharmacie

Votre pharmacie locale est un excellent partenaire pour vous aider à protéger votre peau du soleil. Les pharmaciens peuvent vous fournir des conseils personnalisés sur les produits solaires adaptés à vos besoins spécifiques. Ils peuvent également vous orienter vers des solutions efficaces pour les soins après-soleil et l'hydratation de la peau.

En cas de coup de soleil ou de réaction cutanée après une exposition solaire, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien. Il pourra vous recommander des traitements adaptés pour soulager votre peau et prévenir les complications. De plus, votre pharmacien peut vous proposer une gamme de produits solaires de haute qualité, disponibles à l'achat en magasin ou en ligne.

Protéger sa peau du soleil est une  démarche essentielle pour prévenir les dommages cutanés et maintenir une peau en bonne santé. En suivant ces conseils de protection physique et en utilisant des produits solaires adaptés, vous pouvez profiter du soleil en toute sécurité. N'oubliez pas de consulter votre pharmacien pour des recommandations personnalisées et pour découvrir les meilleures options de protection solaire disponibles dans votre pharmacie locale. Avec une bonne préparation et les bons produits, vous pouvez savourer les beaux jours tout en protégeant votre peau des effets nocifs du soleil.

 

Source : 

https://www.eau-thermale-avene.fr/votre-peau/peau-et-soleil/proteger-sa-peau-du-soleil

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/685-comment-proteger-sa-peau-du-soleil
<![CDATA[Préparer une trousse de médicaments de voyage]]>

  1. Des antalgiques pour soulager la fièvre et les douleurs, des antihistaminiques pour les allergies et les piqûres d'insectes.
  2. Si vous suivez un traitement régulier, emporter suffisamment de médicaments pour toute la durée de votre voyage. 
  3. Incluez des antiseptiques ainsi que des pansements adhésifs pour des petites coupures, ampoules ...
  4. Ajoutez des médicaments en vente libre contre la diarrhée, les nausées et les vomissements.
  5. Des médicaments contre le mal des transports si vous prévoyez de prendre l'avion, le train ou le bateau.
  6. Crème solaire avec un indice de protection élevé, ainsi que des après-soleil pour apaiser la peau.
]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/679-preparer-une-trousse-de-medicaments-de-voyage
<![CDATA[Journée mondiale sans tabac 2024]]> Chaque année, le tabac est responsable d'environ 75 000 décès par an dans le monde. Organisée le 31 mai 2024 par l'OMS, la Journée mondiale sans tabac vise à sensibiliser le public aux dangers du tabagisme et à soutenir ceux qui souhaitent arrêter de fumer. Cette journée offre une plateforme mondiale pour lutter contre ce fléau évitable et ses conséquences dévastatrices sur la santé. Vous souhaitez arrêter de fumer ? Découvrez juste ici les ressources disponibles pour vous aider à arrêter de fumer juste ici : Que prendre en cas d’arrêt du tabac.

Prévenir et lutter contre le tabagisme

Le tabagisme est une épidémie mondiale qui entraîne près de 6 millions de décès chaque année, dont plus de 600 000 sont des non-fumeurs exposés à la fumée secondaire ! Il constitue la deuxième cause de décès à l'échelle mondiale. 

Il est essentiel de noter que les jeunes sont une cible particulièrement attractive pour l'industrie du tabac, car près de 9 fumeurs sur 10 commencent à fumer avant l'âge de 18 ans, ce qui souligne l'urgence de mettre en place des mesures préventives efficaces dès le plus jeune âge. C'est dans cette optique que Santé publique France déploie, pour la troisième année consécutive, une campagne de sensibilisation visant à dénormaliser le tabac et à contrer cette tendance inquiétante. Avec près de 15 millions de Français fument de manière quotidienne ou occasionnelle, il est impératif de maintenir ces efforts à l'échelle nationale pour réduire la prévalence du tabagisme et ses conséquences dévastatrices sur la santé publique.

Comment arrêter de fumer ? 

Arrêter de fumer peut être un défi, mais heureusement, il existe des moyens efficaces pour vous aider dans votre démarche de sevrage tabagique. L'accompagnement par un professionnel est souvent indispensable pour réussir sur le long terme. Tabacologues libéraux, tabac info service, médecins généralistes, sage-femmes ou pharmaciens peuvent vous y aider souvent avec l'aide de médicaments comme les substituts nicotiniques. Les produits pharmaceutiques sont souvent recommandés pour leur capacité à réduire les symptômes de sevrage et à augmenter les chances de succès. 

  • Les patchs nicotiniques, tels que NicopatchLib, et les gommes à la nicotine, comme Nicorette Fruits, sont des options populaires pour remplacer la nicotine contenue dans les cigarettes et réduire les envies de fumer. Ces produits sont disponibles en pharmacie et peuvent être utilisés selon un programme progressif pour aider à diminuer la dépendance à la nicotine.

  • En plus des produits pharmaceutiques, pour parvenir à un arrêt sur le long terme, il est essentiel d'établir un plan d'arrêt du tabac personnalisé. Identifiez les déclencheurs de votre consommation de tabac et trouvez des stratégies pour les gérer efficacement. Que ce soit en évitant les situations qui vous incitent à fumer ou en trouvant des alternatives saines pour gérer le stress, la planification est essentielle pour réussir à arrêter de fumer sur le long terme.

  • Trouver un soutien social et professionnel peut également être bénéfique dans votre parcours d'arrêt du tabac. Que ce soit en rejoignant un groupe de soutien, en parlant à votre médecin pour obtenir des conseils personnalisés, ou en utilisant des applications telles que l’application Tabac info service de l’assurance maladie et des ressources en ligne pour suivre votre progression, le soutien peut jouer un rôle crucial dans votre réussite.

En participant activement à la Journée mondiale sans tabac, chacun de nous peut contribuer à sensibiliser sur les dangers du tabagisme et soutenir ceux qui cherchent à arrêter de fumer, créant ainsi un avenir plus sain et sans tabac pour tous.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/677-journee-mondiale-sans-tabac-2024